Le Sang de la Guerrière, Florence Cochet

Fantasy ♦

Quatrième de couverture :

« De son passé, Shandra ne se rappelle que les nombreuses années à l’Académie, entre sa formation de maître et sa dévotion à la déesse Ashara. 
Bientôt, elle affrontera l’épreuve qui lui permettra d’intégrer les rangs des « ombres du palais », comme on nomme les guerriers au service des souverains. Cette épreuve, c’est son nouveau maître d’armes, l’énigmatique et troublant Kalhen, qui l’y prépare. 
Alors que leur attirance réciproque se transforme en désir, Shandra est loin de s’imaginer le double jeu auquel il se livre, et encore moins que leurs destins sont intimement liés… 
Entre les tensions qui règnent parmi ses compagnons d’armes, la soif d’un sabre buveur d’âmes et les exigences d’un ancien dragon, Shandra parviendra-t-elle à trouver sa voie ? »

Mon avis :

Konnichiwa ! Je m’entraîne un peu avant de partir pour de nouvelles aventures. Pour commencer, je remercie les éditions MxM Bookmark de m’avoir confié ce petit bijou.

La guerrière sur la couverture a attiré mon attention, le titre est aussi sans équivoque. J’aime les personnages féminins badass parce que c’est cool et il en faut !

L’univers fantasy construit par Florence Cochet reste assez classique, des humains, des elfes, des humains, des vampires… C’est quand même la première fois que je retrouve un monde fantasy où il y a la coexistence d’elfes et de vampires ! Bon, il y a un début à tout !

J’ai trouvé dommage que les différents peuples de cet univers soient seulement plantés en décors et ne sont pas assez exploités. L’histoire des peuples est abordée en surface, ce n’est pas plus que dérangeant, on comprend bien ce qu’ils sont mais j’ai eu du mal à m’attacher.

En ce qui concerne scénario, c’est assez classique, une héroïne, une quête, un long périple, des rencontres et des dragons !!! Le début du récit intrigue, très peu d’éléments nous sont donnés néanmoins cela nous donnent envie d’en connaître plus. Je chipote un peu mais le milieu du livre était un plat, j’ai trouvé que tout était trop facile pour l’héroïne. Normalement, un plan établit pour une quête en théorie et difficilement applicable en pratique, il y a souvent une bouse qui arrive de nulle part pour mettre à l’eau le plan.

Apparemment cela existe, et j’ai dû faire une pause dans ma lecture parce que je m’ennuyais un peu. Cependant, la dernière partie reprend à un rythme effréné, des vérités, des informations, de la bataille à gogo et ça en valait totalement le coup.

Parlons de l’héroïne Shandra, elle ne m’a pas du tout énervé, mon échelle de tolérance pour les héroïnes énervantes est restée très bas pour une fois. Ça n’arrive pas souvent, mais ça arrive ! Youpi ! Elle est impulsive, fougueuse, sensible, réfléchie, bon faut peut-être pas trop exagéré mais je l’ai trouvé authentique. Les personnages secondaires sont un réel atout, chacun à leur manière est attachant et l’on souhaite connaître leur pensée et secret.

En définitive, j’ai bien aimé le Sang de la Guerrière. Une fantasy captivante avec une héroïne badass qui est de plus une guerrière ! Une fin explosive donnant de la matière pour le/les prochains tomes. J’attends impatiemment le tome 2 pour suivre la suite de l’aventure de Shandra.

2 commentaires sur « Le Sang de la Guerrière, Florence Cochet »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s