Seul sur Mars, Andy Weir

Science-fiction/Thriller 

Quatrième de couverture :

« Une expédition spatiale envoie Mark Watney et ses coéquipiers sur Mars, les premiers humains à poser les pieds sur la planète rouge. Une tempête de sable va forcer l’équipe à évacuer la planète, dans la précipitation Mark se retrouve piéger. Ses coéquipiers le croyant mort décollent sans lui. Mark est seul et isolé, sans contact avec la Terre. Son seul espoir, la prochaine expédition martienne programmée dans 5 ans et à plus de 2000 km de sa position…».

Mon avis :

Je ne suis pas particulièrement fan des voyages dans l’espace, des vaisseaux spatiaux, des astronautes… Mais par les recommandations d’un ami, je me suis forcée à le lire. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour un ami !!

Mark Watney est un personnage assez singulier, toutes les conditions sont contre lui, pas assez de provisions, de matériels, personne à qui parler, pourtant il ne baisse pas les bras.Botaniste et ingénieur de formation, il continue à faire le travail pour lequel il a été envoyé !

Il déborde d’ingéniosité pour assurer sa survie. Son quotidien est présenté sous forme d’un journal de bord débordant d’humour, d’optimisme et de cynisme parfois. Il note et décrit ses expériences, ses expéditions sur la planète qui sont plus ou moins loufoques, horripilants parfois mais fort drôle…

martianspacefood_featt
Je vous laisse deviner l’engrais qu’il utilise…

Pour rendre le récit plus réel, l’auteur mise sur le côté super méga technique des expériences qui m’avaient totalement gonflé, j’avais l’impression de relire mes cours de biochimie !! J’ai détesté le roman pour cela !

J’ai ensuite vu l’adaptation cinématographique, j’ai trouvé qu’il manquait de suspense, que tout allait trop vite. J’ai redonné une chance au livre, je l’ai relu, je me suis ravisée. Grand moment de réflexion, je l’avais lu pendant mes périodes de révision de partiels d’où ma répulsion envers ce roman (trop de science tue la science ! ).

La beauté du récit est le suspense intenable du périple de Mark, à chaque manœuvre, on se demande s’il s’en sortirait. Finalement, j’ai apprécié passer un bon moment avec ce cher Mark Watney avec son humour outrageusement décapant. Je vous laisse découvrir par vous-même la suite…

r9papan

7 commentaires sur « Seul sur Mars, Andy Weir »

      1. C’est vrai, très rare de trouver un film meilleur que le livre ! C’est plutôt hard SF, des histoires basées sur des faits scientifique avérées ou extrapolant sur des hypothèses facon rigoureuse, les thèmes sont les robots, le futur, les voyages dans l’espace… Le maître du hard SF c’est Isaac Asimov. Un exemple de livre, le meilleur des mondes d’Aldous Huxley. L’opposé du hard SF c’est le soft SF, du genre les dystopies sans véracité scientifique 😊 j’espère avoir répondu à ta question

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s